Search

Autore

Titolo

Categories

Argomento

Anno di pubblicazione

Archivum Historiae Pontificiae Vol. 54

Online only

13 - Jacques-Olivier Boudon - Les nominations épiscopales dans les concordats du XIXe siècle en Europe

New

Jacques-Olivier Boudon

Fprmato PDF

Les nominations épiscopales dans les concordats du XIXe siècle en Europe

Summarium
Le XIXe siècle marque une étape cruciale dans l’histoire des nominations épiscopales. C’est en effet au cours de ce siècle que le Saint-Siège se réapproprie le droit de nomination, formellement dans certains cas, concrètement dans d’autres. On éclaire l’évolution de ces rapports, dans un cadre européen, en analysant tout d’abord la diversité des modes de désignation, en montrant ensuite en quoi les nominations épiscopales sont un révélateur des crises entre Eglise et Etats, en voyant enfin les progrès réalisés par le Saint-Siège dans la prise de contrôle sur ces nominations. Certes, les modes de désignation restent divers, mais le Saint-Siège a fait prévaloir l’idée que le droit de nomination lui appartenait et a conquis, en ce domaine, de fortes positions. Rome a ainsi acquis une plus grande liberté de choix, voire une liberté totale, en particulier dans deux Etats, la France et l’Italie, où la lutte avec l’Eglise avait été particulièrement âpre. Ailleurs, comme en Allemagne, le Saint-Siège sort également renforcé de la lutte qu’avait eu à subir l’Eglise, au temps du Kulturkampf.

More details

9,00€

More info

Jacques-Olivier Boudon

Fprmato PDF

Les nominations épiscopales dans les concordats du XIXe siècle en Europe

Summarium
Le XIXe siècle marque une étape cruciale dans l’histoire des nominations épiscopales. C’est en effet au cours de ce siècle que le Saint-Siège se réapproprie le droit de nomination, formellement dans certains cas, concrètement dans d’autres. On éclaire l’évolution de ces rapports, dans un cadre européen, en analysant tout d’abord la diversité des modes de désignation, en montrant ensuite en quoi les nominations épiscopales sont un révélateur des crises entre Eglise et Etats, en voyant enfin les progrès réalisés par le Saint-Siège dans la prise de contrôle sur ces nominations. Certes, les modes de désignation restent divers, mais le Saint-Siège a fait prévaloir l’idée que le droit de nomination lui appartenait et a conquis, en ce domaine, de fortes positions. Rome a ainsi acquis une plus grande liberté de choix, voire une liberté totale, en particulier dans deux Etats, la France et l’Italie, où la lutte avec l’Eglise avait été particulièrement âpre. Ailleurs, comme en Allemagne, le Saint-Siège sort également renforcé de la lutte qu’avait eu à subir l’Eglise, au temps du Kulturkampf.

20 other products in the same category: